Foire aux questions

Foire aux questions

Prothèses capillaires

Pour les fibres synthétiques : un entretien tous les 15 jours avec les produits spéciaux (disponibles au centre capillaire)est une bonne moyenne . Faites –le le soir avant d’aller dormir, la prothèse sera sèche le lendemain matin. Pour ce faire : • baignez délicatement la prothèse dans une eau tiède, plus froide que chaude avec une noisette de shampoing - rincez ; • répétez l’opération si nécessaire en insistant sur l’intérieur du bonnet - rincez ; • replongez la prothèse dans un bain d’eau tiède avec une noisette d’après-shampoing (adoucissant)- rincez ; • essorez la prothèse dans une serviette sans la tordre, ni la frotter ; • laissez sécher naturellement la prothèse sur le support fourni ; • pour redonner son coiffant à votre prothèse, secouez là et coiffez la au doigt • si vous souhaitez fixez votre coiffure, n’utilisez que de la laque spécifique pour la fibre synthétique Pour les prothèses en cheveux naturels, des produits pour cheveux naturels doivent être utilisés. Les soins seront appliqués délicatement pour ne pas nouer les cheveux. La mise en forme de la chevelure nécessite dans ce cas un brushing. Nous vous conseillons d’aller chez votre prothésiste pour les soins de votre chevelure de remplacement. Important, pour les fibres synthétiques, éviter toutes sources de chaleur (four, feu ouvert, sèche cheveux,…), la fibre risquerait de bruler.
L'Inami a prévu une intervention dans les frais d'achat d'une prothèse capillaire (perruque médicale) pour des pathologies précises : • calvitie suite à une radiothérapie et/ou une chimiothérapie atimiotique • pelade d'une superficie de plus de 30% • alopécie cicatricielle d'origine physico-chimique, traumatique ou inflammatoire d'une superficie de plus de 30% ou d'alopécie cicatricielle d'origine radiothérapeutique. Certaines assurances complémentaires ou hospitalisations proposent des interventions supplémentaires. Le remboursement s'opère via votre mutuelle sur présentation d'un certificat médical du médecin traitent ou spécialiste dans le cadre de chimiothérapie ou radiothérapie, du dermatologue dans les autres situations. Ce certificat doit être accompagné de la facture d'achat acquittée de la prothèse capillaire.
Les prix des prothèses complètes varient entre 250€ et plus de 1500€. Cette variation dépend : • de la nature du cheveux (naturels ou synthétiques) • de la confection de la prothèse (implantation toute-faite-main ou mécanique) • du modèle soit en prêt à porter ou sur mesure
Dans le cadre d'un traitement, nous vous conseillons de faire cette démarche avant le début du traitement car : • vous ne serez pas encore trop fatigué par la chimiothérapie • vous pourrez choisir un modèle de prothèse capillaire très proche de votre coiffure actuelle • vous ne serez pas pris au dépourvu le jour de la chute de cheveux Notre équipe est à votre disposition pour vous aider et vous conseiller dans votre choix. Ce premier essayage permettra de définir le modèle qui vous convient le mieux. Une réservation du modèle et/ou accessoires est possible ; ainsi , le jour J, le placement de votre nouvelle chevelure se passera en douceur.
Que ce soit pour les dames ou les hommes, nombreuses personnes gardent une image négative de la prothèse, et en particulier des perruques en cheveux synthétiques. Souvent cela est du à une méconnaissance des produits qui ont énormément évolués. Il faut oublier les désagréments des perruques d'autrefois. Grâce aux techniques modernes, la chaleur et la lourdeur des prothèses ne sont plus que de vagues souvenirs. Actuellement, il existe une gamme très variée de prothèses en cheveux naturels et fibres synthétiques, qui imitent votre propre chevelure.

Chute de cheveux

L'alopécie suite à un traitement de chimiothérapie est temporaire. Les cheveux et les poils repoussent progressivement dès l'arrêt du traitement. La repousse peut parfois être retardée à cause de traitements adjuvants, type hormonothérapie. De même, une radiothérapie sur le cuir chevelu peut entrainer une alopécie irréversible localisée.
En général, la chute des cheveux commence deux à trois semaines après le début de la première chimiothérapie. Selon le type de produits utilisé et les doses administrées, la chute peut parfois être plus rapide. La chute de cheveux peut être brutale ou espacée, on parlera dans ce cas d'alopécie diffuse. Les cils et les sourcils tombent généralement un peu après les cheveux, en sachant que tout le monde ne les perd pas.
La chimiothérapie agit sur les cellules qui se divisent rapidement(et par là se multiplient ) telles les cellules cancéreuses mais aussi les cellules du bulbe pileux, ce qui entraine leur destruction lors du traitement. Cette effet sur le système pileux peut également provoquer la chute des poils d'autres zones: sourcils, cils, aisselles, pubis,....